L’espace et le temps dans Notre beau-frère de Çamlıca de Hisar et dans Du Côté de chez Swann de Proust


Creative Commons License

Özkaya E.

Sonçağ Yayınları, Ankara, 2013

  • Basım Tarihi: 2013
  • Yayınevi: Sonçağ Yayınları
  • Basıldığı Şehir: Ankara

Özet

Abdülhak Şinasi Hisar est le précurseur des auteurs qui ont ressenti l’étrangeté profonde de la vie culturelle et sociale de son pays. L’auteur a une grande nostalgie pour le passé. Dans Notre beau-frère de Çamlıca, il nous raconte, en décrivant ses propres sentiments et son imagination enrichie, sa période d’enfance heureuse. Dans toutes ses œuvres, on voit des fragments pleins d’imaginations, de sentiments et d’émotions. Les phrases de Hisar sont longues, ornées et tortueuses. Hisar nous reflète, d’une façon magistrale, l’atmosphère du Bosphore et le temps passé à Çamlıca. Il nous parle des étoiles qui semblent être versées sur des eaux de couleur violette. Abdülhak Şinasi Hisar se fait connaître par ses romans basés sur le temps passé. Dans ses œuvres, il profite des années d’enfance et de jeunesse passées à Çamlıca. La petite photo du personnage principal, notre beau-frère Monsieur Vamık, évoque au narrateur le temps passé. Dans Du Coté de Chez Swann, Marcel Proust raconte des souvenirs d’enfance en privilégiant ses vacances à Combray. Il nous présente ses rêves, ses angoisses et ses aspirations. Ces souvenirs offrent la vision d’ensemble d’une enfance. Il n’y a pas de sujet spécifique à Combray. Le roman évoque l’enfance du narrateur. Le goût d’une madeleine trempée dans une tasse de thé rend à Marcel Proust le passé ressurgi avec intensité. Dans ses souvenirs involontaires, la vie lui apparaît plus belle. Hisar et Proust décident d’écrire une œuvre qui sera le récit de leur existence.